Maitrise de la langue et des langages Prévention de l’illettrisme

La place de l’écrit des élèves en enseignement d’exploration d’Economie-Gestion

25 / 05 / 2015

Partant du constat que l’enseignement de PFEG en seconde est un enseignement d’exploration, donc qu’il est intrinsèquement conçu comme une démarche de découverte, Alexandra Almimoff, enseignante au lycée Jean Lurçat, Paris montre que cet enseignement peut de ce fait être l’occasion d’un travail en profondeur des compétences de l’écrit. En effet, même si cet enseignement accorde une large place aux écrits numériques, le cheminement intellectuel exigé par cette démarche de découverte implique de nombreux écrits préliminaires qui sont des écrits de papier, en particulier tout ce qui relève de l’écrit de travail (brouillons, cahiers de travail ou carnets d’apprentissage), mais aussi tout ce qui est de l’ordre de l’écrit de synthèse. En outre, le fait que cet enseignement d’exploration ne soit pas certificatif peut aussi alléger la pression qui pèse traditionnellement sur l’écrit - souvent avant tout associé à la sanction de la note - ce qui là encore peut favoriser un travail de fond sur les compétences d’écriture, essentiel pour la réussite scolaire des élèves, et ce bien au-delà de l’enseignement de PFEG.

Cet article est la version écrite d’une communication tenue lors du séminaire national sur les Principes Fondamentaux d’Economie-Gestion organisé par l’inspection générale d’Economie-Gestion en mai 2012.

PDF - 1.1 Mo
La place de l’écrit des élèves en enseignement d’exploration d’Economie-Gestion
7 pages, avec annexes