Maitrise de la langue et des langages Prévention de l’illettrisme

Logo du site

Séminaire académique "Langages scientifiques et maitrise de la langue"

20 / 01 / 2020

La mobilisation et la construction des compétences langagières sont au cœur de la didactique et de la pédagogie des professeurs de mathématiques et de sciences.

Pour tenter de répondre à cet enjeu majeur, le groupe académique Maitrise de la Langue a organisé un séminaire.

"Au coeur des apprentissages : Maitrise de la langue et langages scientifiques" mardi 3 décembre 2019, au Lycée Gutenberg de Créteil.

Conférences suivies d’échanges le matin, ateliers l’après-midi.

Cliquez sur les icônes correspondantes pour télécharger les diaporamas présentés lors de ce séminaire.

La maitrise de la langue en SVT : Introduction par l’Inspection générale des Sciences de la Vie et de la Terre

Lire, écrire et parler en sciences. Les concepts scientifiques. La polysémie en sciences.

PDF - 3.9 Mo



S’exprimer par et pour les mathématiques. Intervention de Sylviane Schwer (Professeure des Universités. Département de Mathématiques & LIPN & IREM Paris NORD - Institut Galilée, Université paris 13 Université Sorbonne-Paris Cité)

PDF - 110 ko



Penser, décrire et parler en physique : retour d’expérience en première année universitaire. Intervention de Bertrand Laforge, (Professeur des Universités, ATLAS, Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes Énergies (LPNHE), Université Paris Sorbonne).

PDF - 11.6 Mo



" Vous avez dit concret ? ». Atelier animé par Laurence Kanoute (professeure Lettres-Histoire, formatrice académique).

Les élèves les plus en difficulté sont fréquemment orientés vers le LP sous prétexte qu’ils auraient un esprit « concret ». Or au LP comme dans les autres voies, un rapport à l’apprentissage fondé sur le « voir-faire » et la reproduction de gestes ne permet pas d’assurer une réussite scolaire. L’appropriation des langages disciplinaires, et tout particulièrement scientifiques et technologiques en voie industrielle, reste la voie du succès. Le LP est d’ailleurs l’occasion pour certains élèves de construire (enfin) l’utilité des langages pour penser le monde grâce aux usages qu’ils s’approprient pour raisonner sur des objets techniques. Et si pour ceux-là l’on n’attendait plus le LP ?

PDF - 1.2 Mo



« Amener les élèves à rédiger en mathématiques dès le collège ? ». Atelier animé par Isabelle Breuillard et Julie Bernard (professeures de mathématiques, formatrices Maitrise de la la Langue).

Comment amener les élèves à ne plus écrire uniquement un nombre, un mot comme réponse — que cette réponse soit juste ou erronée. Comment les conduire à écrire leur raisonnement et toutes les étapes de celui-ci avec les codes et le langage propres à la discipline.

HTML - 68 ko
Langage - Séminaire- MDL-SVT-Créteil-_J Bernard I Breuillard.pdf - Google Drive



« Enseigner par et pour l’oral en SVT ». Atelier animé par Rozenn Bloret et Anne Primel (professeures de SVT, formatrices Maitrise de la Langue).

Identifier les points de vigilance de la maîtrise de la langue et de la maîtrise du langage scientifique à partir d’un exemple de cours dialogué. Montrer comment faire acquérir aux élèves les compétences de maîtrise de la langue lors de la préparation d’un oral formalisé en sciences.

PDF - 1.1 Mo



« Les écrits scientifiques ». Atelier animé par Manuella Van-Praet (professeure de SVT, chargée de Mission) et Philippe Handtschoewercker (professeur de Physique-Chimie, formateur académique).

Identifier les différentes formes d’écrits scientifiques.
Intégrer le travail de maîtrise de la langue écrite dans les séances de sciences tout en construisant les notions des programmes disciplinaires. Proposer notamment des dispositifs de travail des écrits intermédiaires favorisant la structuration et la production de textes scientifiques.

HTML - 68.1 ko
Langage - Séminaire- MDL-SVT-Créteil-04_Atelier Ecrits VanPraet_Handschoewercker.pdf - Google Drive



« L’erreur, un outil d’apprentissage de l’écrit en Sciences ». Atelier animé par Virginie Shipley (professeure de SVT).

Par l’intermédiaire du projet Ecricol, les élèves apprennent à distinguer les différents types d’écrits et leurs rôles respectifs. Ils identifient les codes de l’écrit scientifiques. Ils affinent leurs textes en hiérarchisant leurs erreurs et imprécisions. La réécriture régulière individuelle puis collective permet la construction d’un texte riche et rigoureux.

PDF - 6.8 Mo




Au sujet des sciences et des performances des élèves en fin de Troisième, lire la note de la DEPP.